Projets

Aménagement d’un jardin communautaire – Réservoir Sacré-Cœur

Ville de Québec
En collaboration avec CIMA+
2012-2014
Coûts de réalisation : 220K$

Le mandat obtenu par OPTION aménagement dans le cadre de ce projet était, à partir d’un plan image fourni par la Ville, de produire le concept d’aménagement d’un jardin communautaire situé au-dessus d’un réservoir de rétention des eaux usées souterrain construit en 2006-2007. Initialement le concept devait être subdivisé en deux phases de réalisation, établies selon les budgets disponibles. Une révision du mandat a été demandée suite aux exigences des instances politiques pour réaliser l’ensemble des zones cultivable dans une seule phase. Ce qui en faisait, à cette époque, le plus grand jardin communautaire de la Ville. Pour permettre cette réalisation avec le même budget, un exercice de rationalisation des budgets alloués aux équipements a été réalisé.

Le nouveau concept devait répondre à l’exigence principale qui consistait à l’implantation d’un maximum de lots de jardinage tout en respectant certains éléments de la programmation telle que, l’aménagement d’un bâtiment pour l’entreposage des outils et équipements de jardinage, la conception de l’amenée d’eau et la distribution des services en aqueduc et électricité sur le site, ainsi que l’aménagement de chemin de services et de sentier entre les potagers.

Les sols contaminés se trouvant au-dessus du réservoir souterrain ainsi que les contraintes de surcharge sur le ce dernier ont grandement complexifié la gestion des sols et par la fait même la réalisation du projet. Le drainage des îlots de potagers a été une problématique constante durant le projet.

Complexité, particularités et contraintes

    • la présence sur le site de sols contaminés dont les concentrations étaient inférieures au critère générique « B » du MDDEP. Ce matériel devait être disposé sur le site de façon à limiter les coûts de disposition;
    • la présence du réservoir souterrain de rétention des eaux usées ainsi que les équipements et infrastructures nécessaires à son fonctionnement et à son entretien (bâtiment avec station de pompage, cheminées de ventilation, trappes d’accès au réservoir, alimentation en eau, etc.);
    • la nécessité de ne pas accroître la charge morte actuelle sur le réservoir de façon à en conserver l’intégrité structurale et fonctionnelle. Par cette contrainte, le nivellement et la gestion des sols ont grandement été complexifiés;
    • la présence de nombreuses conduites souterraines (utilités publiques) en périphérie du réservoir : aqueduc, égouts, gaz, boues sous pression, télécommunications, etc.


Innovations apportées

    • Création de bacs à jardinage surélevé pour les personnes à mobilité réduite.
    • Intégration de borne d’arrosage sectoriel.
    • Création de différents types de sentier selon les usages préconisés.