Projets

Plan directeur du Parc régional du Lac Kénogami

En collaboration avec Marcel Jamet, gestion touristique, Planam
MRC du Fjord-du-Saguenay
2015-2016
Coûts de réalisation : 3M$

Le mandat réalisé vise à élaborer un plan de mise en œuvre du Parc régional du Lac Kénogami afin d’orienter la MRC dans sa prise de décision dans le choix d’aller de l’avant ou non avec la création du parc régional.
La création d’un nouveau parc régional pour la MRC vise à :

  • Privilégier la protection d’un milieu naturel, floristique et faunique à des fins récréotouristique, éducative et culturelle;
  • Favoriser ou conserver l’accessibilité à un milieu offrant des possibilités récréatives en plein air;
  • Mettre en valeur les différents potentiels récréatifs, esthétiques et touristiques offerts par un milieu déjà reconnu ou non;
  • Mettre à la disposition de la population de nouveaux espaces protégés pour la pratique d’activités de plein air afin de compléter l’offre régionale (ex. : Parcs national des Monts-Valin (SEPAQ) | Parc national du Fjord-du-Saguenay (SEPAQ) |Parc marin du Saguenay – Saint-Laurent (Parcs Canada));
  • Favoriser une meilleure cohabitation entre les activités récréatives et l’utilisation des ressources naturelles existant sur le territoire, soit le milieu
  • forestier, aquatique, minéral, faunique ou floristique.
  • L’expérience développée mise sur les attributs identitaires du site (lac, contrefort en forêt boréale) pour développer l’offre d’activités et les aménagements requis. Globalement, le parc régional s’articule autour d’un réseau de sentiers du lac Kénogami d’une longueur de 39,6 km entre le Mont Lac-Vert à Hébertville et Laterrière (route 175) sur lequel viennent se brancher diverses activités : hébergement, belvédères, services en milieu forestier. Les propositions d’aménagement visent à consolider les aménagements et les pôles d’accueil existants aux extrémités du parc. À mi-chemin, un nouveau pôle d’accueil à l’embouchure de la rivière Pikauba est créé. Ce nouveau pôle est accessible en bateau par la mise en place d’une navette nautique. Des sites d’hébergement d’expérience sont également ajoutés en plus des sites rustiques. Un partenariat étroit avec la SEPAQ est fortement encouragé pour la gestion et la complémentarité des activités. De plus, à chacun des pôles d’accueil, des sentiers pédestres en boucle rattachés au milieu d’intérêt sont proposés pour répondre aux besoins des clientèles familiales.
    Pour assurer la viabilité à long terme du parc et respecter la capacité de mise en œuvre des intervenants, deux (2) phases d’intervention sont proposées : Phase 1 : Consolidation et concertation |Phase 2 : Développement et rayonnement.